Perspectives du commerce mondial : Langueur persistante

Douanes et Commerce Extérieur

La faiblesse de la croissance économique mondiale maintient les échanges internationaux dans une langueur préoccupante.

Le commerce international des biens et de services "patauge" ! Et pour le sortir de sa torpeur, le Fonds monétaire international (Fmi) pensent que les pouvoirs publics doivent agir dans le sens de « réduire les tarifs là où ils demeurent élevés, ratifier et mettre en œuvre intégralement les engagements pris dans le cadre de l’Accord sur la facilitation des échanges, réduire les barrières au commerce des services et, mettre en valeur les complémentarités entre l’investissement et le commerce transfrontaliers ». 

En effet, depuis 2012, les échanges internationaux enregistrent une croissance de l’ordre de 3%, qualifiée de « timide » par le Fmi, car correspond à moins de la moitié du taux enregistré durant les trois décennies précédentes. Appréciant cette situation à la lumière de l’encéphalogramme général de l’économie mondiale, le Fonds l’impute à « la lente reprise de l’activité économique ». Notamment à  « l’affaiblissement de la croissance économique à l’échelle internationale, et en particulier à la modération de l’investissement, les coûts des échanges, -déterminés en partie par les politiques protectionnistes-, le degré d’intégration des pays aux chaînes mondiales d’approvisionnement… ».

Manque de nouvelles initiatives, danger !

Dans ce contexte, le Fmi craint que « le manque de nouvelles initiatives mondiales destinées à réduire les coûts des échanges et la montée progressive des barrières non tarifaires depuis la crise financière mondiale créent davantage de risques pour les échanges internationaux ». Et prescrit comme remède que les pouvoir publics agissent fermement et promptement sur les contraintes qui brident la croissance. Surtout que les prévisions de croissance de l’économie mondiale tablent sur une reprise « modeste » de l’activité économique durant les 5 prochaines années. Ce qui signifie qu’en l’absence d’actions, la langueur actuelle du commerce mondial va se poursuivre.

                                                                           

www.fnisci.net

Souhaitez-vous être contacté par un de nos conseillers?


Cliquez ici