Secteur électricité en Afrique: La Banque mondiale pour une augmentation des tarifs par dose homéopathique

Économie des filières

Dans une récente étude intitulée « rendre l’énergie abordable en Afrique et viable pour les services publics » la Banque mondiale appelle à une revalorisation des tarifs de l’électricité.

En Afrique plus d’un milliard de personnes continuent d’être privées d’accès à l’électricité. Le continent est en retard par rapport à toutes les autres régions du monde du point de vue de la capacité de production installée, la consommation d’électricité par habitant et l’accès des ménages à l’électricité. Comme si cela ne suffisait pas, la viabilité financière du secteur électricité, dans la partie subsaharienne de l’Afrique, est plutôt inquiétante.

Augmenter les tarifs par petites touches régulières...

Ainsi, partant du principe que de la viabilité financière des services publics et de la capacité des ménages à payer les tarifs dépend la possibilité pour le secteur électricité régional de satisfaire la demande et d'étendre l’accès, la Banque mondiale plaide pour « une augmentation des tarifs d'électricité » de façon quasi-homéopathique. L’institution de Bretton Woods argue, à cet effet, que « de petites et régulières augmentations de tarifs seront plus aisément acceptées par les populations dans leur grande majorité que de fortes et infréquentes augmentations ». Elle prescrit de « cibler ces augmentations sur les usagers représentant la majeure partie de la consommation et à même de payer davantage, de manière à limiter les effets négatifs sur les pauvres ».

Dans une récente étude analysant les relations entre coûts et revenus des services publics dans 39 pays, la Banque mondiale révèle que : « en dehors des Seychelles et de l’Ouganda, la plupart des pays du groupe sont en quasi-déficit budgétaire; les chocs extérieurs tels que les variations des cours du pétrole, des devises ou de la pluviométrie peuvent améliorer ou exacerber les perspectives de viabilité financière du secteur de l’électricité; de nombreux ménages sont incapables de payer les frais de connexion et les factures, toute chose qui limite l’extension de l’accès au réseau électrique ».

... Tout en améliorant l’efficacité opérationnelle du secteur

Face à cette situation peu reluisante, les experts de la Banque mondiale prescrivent aux pays, outre l’augmentation des tarifs, d'orienter leurs efforts en matière de politique dans le sens "d'une amélioration de l’efficacité opérationnelle du secteur en vue de réduire le quasi-déficit budgétaire et d’une vulgarisation de compteurs prépayés qui seront bénéfiques tant pour les services publics que pour les consommateurs.

 

                                                                          www.fnisci.net

Souhaitez-vous être contacté par un de nos conseillers?


Cliquez ici